Les managers et leurs équipes, tout au long de leur carrière, font sans cesse face à de nouveaux défis à relever, qu’il s’agisse de nouveaux projets, d’un surcroît d’activité ou d’une transformation profonde de l’entreprise.

Les managers doivent ainsi être capables en permanence de s’adapter et de continuer à accompagner et motiver leurs équipes pour atteindre les objectifs fixés.

Cela passe notamment par une posture managériale solide et efficace, qui permette à la fois au manager de relever chaque nouveau défi sereinement et à ses équipes de rester motivées et productives.

Voici nos conseils pour améliorer votre posture managériale et booster vos équipes dans toutes les situations.

 

Posture managérial et communication

Savoir communiquer

La communication au sens large est la compétence clé que doit entretenir et optimiser un manager qui souhaite améliorer sa posture managériale. Qui dit communication dit aussi sens de l’écoute et transparence.

En d’autres termes, pour avoir une bonne posture managériale et maintenir une motivation optimale au sein de votre équipe, vous devez avant tout savoir être à l’écoute de chacun de vos collaborateurs et de ses besoins, et adapter votre communication à la fois en tenant compte de chacun, du groupe, et des objectifs à atteindre.

Pour maintenir une bonne cohésion au sein de vos équipes, vous devrez également savoir gérer les éventuels conflits qui pourraient survenir entre vos employés, qu’ils soient d’ordre personnels ou professionnels, afin qu’ils aient le moins d’impact possible sur la productivité de votre équipe.

Dans tous les cas, privilégiez l’honnêteté, la transparence mais aussi l’impartialité.

 

Savoir déléguer

Une relation de confiance ne fonctionnant jamais à sens unique, un bon manager doit montrer que la confiance que ses collaborateurs ont en lui est réciproque.

Cela passe notamment par une bonne capacité à déléguer des tâches importantes, à distribuer bien sûr en fonction des compétences et capacités de chacun.

Non seulement cela renforcera la cohésion et la motivation de vos équipes, mais cela permettra en plus une gestion plus fluide et efficace de vos projets, en termes de gestion du temps et d’organisation en général.

 

Posture managériale et intelligence émotionnelle

Toujours dans le but d’instaurer une bonne communication entre vous et vos collaborateurs, il est important de tenir compte, dans votre posture managériale, de l’intelligence émotionnelle qui entre en ligne de compte en permanence.

Concrètement, cela signifie savoir reconnaître, comprendre et maîtriser les émotions de vos collaborateurs, mais aussi et avant tout les vôtres.

Avec plus ou moins d’importance selon le degré d’empathie de chacun, mais toujours avec un impact non négligeable, vos émotions seront ressenties par vos collaborateurs et inversement. Si vous êtes stressé et manquez de confiance en vous, vos collaborateurs seront également stressés et verront leur confiance diminuée.

À l’inverse, montrez à vos collaborateurs que vous avancez sereinement sur un projet même si vous n’en connaissez pas encore l’issue (réussite ou échec), et vos collaborateurs vous suivront beaucoup plus facilement et en confiance.

Avoir une bonne intelligence émotionnelle nécessite de développer vos soft skills et s’acquiert aussi avec le temps et l’expérience. Cependant, c’est l’un des outils les plus efficaces pour avoir et maintenir une bonne posture managériale.

 

Posture managériale et transformation d’entreprise

Lors de phases de transformations importantes dans l’entreprise, qu’il s’agisse ou non d’une crise, les managers et leurs collaborateurs sont inévitablement amenés à relever de nouveaux défis. Pour faire face à ces transformations d’envergure, l’entreprise dispose de deux solutions principales : faire appel à un manager de transition ou former ses managers.

Or, selon une étude menée en 2019 auprès de managers et de dirigeants par OpinionWay en collaboration avec le cabinet de coaching MoovOne, seuls 15% d’entre eux se forment à l’accompagnement des transformations d’entreprise quelles qu’elles soient, et 21% d’entre eux disent les subir.

Que vous optiez pour la première option (le manager de transition) ou la seconde (suivre une formation, un séminaire etc.), n’hésitez pas à faire appel à une aide extérieure lorsque les enjeux deviennent trop importants.

Selon le projet à mener à bien et les objectifs à atteindre, même un manager expérimenté peut avoir besoin d’un soutien supplémentaire pour maintenir une posture managériale efficace et optimale.

Ainsi, avoir une bonne posture managériale consiste avant tout à trouver le juste équilibre entre une bonne communication, une bonne organisation, et la prise en compte à la fois des besoins individuels de vos collaborateurs, des besoins collectifs du groupe, et des objectifs à atteindre.

Un exercice difficile, certes, mais que vous pouvez réaliser avec toutes les aides et outils dont vous avez besoin, et redoutablement efficace lorsqu’il est bien mené.

 

Recrutement de manager de transition