La crise sanitaire a également permis à beaucoup d’entreprises de faire le point sur leur manière de gérer les crises, qu’elles soient liées à des facteurs externes ou internes, et quelle que soit leur nature. Voici les 4 étapes clés pour faire face efficacement à n’importe quel type de crise.

1. Anticiper la crise grâce aux signaux d’alerte

Le meilleur moyen de bien gérer une crise en entreprise reste de savoir d’abord l’anticiper.

Pour cela, il faut régulièrement contrôler les signaux d’alerte, qu’il vous faudra donc identifier et choisir. Selon la nature de la crise potentiel, ces signaux d’alerte ne seront en effet pas les mêmes.

Par ailleurs, vous ne pourrez pas, surtout dans une grande structure, maintenir une ville permanente sur tous les signaux. Ainsi, il conviendra de choisir uniquement les signaux les plus pertinents à intégrer dans des reportings réguliers.

Voici quelques exemples de signaux d’alertes qui peuvent permettre d’anticiper une crise :

  • Des pertes de parts de marché
  • Des retards dans les règlements de factures
  • Hausse du taux d’absentéisme et/ou du turnover
  • Ambiance au travail qui se détériore

Globalement, sans maintenir de veille spécifique pour chaque signal potentiel, il est important de savoir rester vigilant et à l’écoute au quotidien, afin notamment de repérer tout événement inhabituel, même s’il paraît ponctuel et minime de prime abord.

Une présence forte sur le terrain et une écoute attentive de tous vos collaborateurs est un moyen également très efficace pour repérer des signaux de crises qui n’apparaîtront pas nécessairement dans vos chiffres et vos reportings, mais qui sont pourtant importants à déceler et à anticiper.

2. Se préparer à la gestion de crise

Création d’une cellule de crise

L’idéal pour faire face au mieux à une crise est de mettre en place, dès le départ, une cellule de crise, constituée d’un nombre restreint de collaborateurs de confiance. Pour les grandes entreprises, il s’agira également de réunir des collaborateurs issus de chaque service impacté par la crise.

N’oubliez pas que presque toutes les crises se gèrent sur deux fronts simultanément : le front interne pour maintenir du mieux possible le bon fonctionnement de l’entreprise et la motivation des collaborateurs, et le front externe pour gérer la communication, le service client etc.

Gestion de crise et prise de décisions

Le rôle de la cellule de crise sera dans un premier temps d’effectuer un état des lieux de la situation, déterminer les causes probables (souvent multiples), identifier les services impactés, et l’intensité de la crise.

Tous ces éléments réunis permettront ensuite une prise de décision efficace, à court terme dans un premier temps, en vous laissant toujours la possibilité d’effectuer des ajustements qui seront presque toujours inévitables.

3. Gestion de crise : une communication soignée

Selon une étude menée par l’Usine Nouvelle en mai et juin 2020 auprès de 357 entreprises et collectivités locales, 96% des personnes interrogées ont pour premier réflexe, lors de la survenue d’une crise, de communiquer en interne.

En effet, en matière de gestion de crise, l’élément le plus important reste la communication, aussi bien externe lorsque c’est nécessaire, qu’interne. Cependant, c’est la communication interne qui garde la priorité. Il est indispensable de commencer par informer vos collaborateurs de la crise à laquelle l’entreprise va devoir faire face, avec le plus de transparence possible.

4. Garder la tête froide et maintenir le cap

Une fois la stratégie de gestion de crise élaborée et les premières décisions prises, l’essentiel sera de parvenir à garder la tête froide et à conserver le même niveau d’exigence afin que tout le monde maintienne le cap qui aura été fixé pour traverser la crise.

Une crise, quelle que soit sa nature, peut être longue et nécessiter des ajustements en cours de route. C’est la raison pour laquelle une stratégie globale de gestion de crise est primordiale, afin de conserver un objectif principal à atteindre quels que soient les obstacles à franchir en court de route.

Les managers joueront un rôle clé à ce moment-là, parce qu’il s’agira également de maintenir la motivation des équipes.

Même si la plupart des entreprises seront amenées à traverser au moins une crise au cours de leur vie, la crise reste un évènement à caractère exceptionnel. Ainsi, n’hésitez pas également à solliciter l’aide, l’expertise et l’accompagnement d’un manager de transition spécialisé dans la gestion de crise en entreprise.

Chez OpenTransition, nous pouvons vous aider à trouver le manager de transition idéal pour répondre à vos besoins en termes de gestion de crise. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Recrutement de manager de transition