Le cash pooling, également appelé cash management, consiste à utiliser une ou plusieurs techniques visant à centraliser la gestion des comptes des filiales d’un même groupe. Il permet notamment de centraliser la gestion de la trésorerie, afin de faciliter l’équilibrage des comptes et de pouvoir avoir une vision globale plus rapide, mais aussi plus exhaustive des finances du groupe.

Selon une enquête menée par le cabinet de conseil Redbridge en 2017 auprès de responsables de grands groupes français, 73% d’entre eux ont recours au cash pooling pour centraliser l’essentiel de leurs liquidités en France, et 27% le font au niveau européen.

Outre une gestion facilitée, le cash pooling offre de nombreux autres avantages. Par ailleurs, il est possible de combiner plusieurs types de cash pooling afin d’optimiser la gestion financière du groupe et de ses filiales.

 

Objectifs et avantages du cash pooling

Le cash pooling est une forme de restructuration du pôle financier de votre entreprise. Ses principaux objectifs seront généralement de faciliter la gestion de trésorerie des filiales et du groupe, et d’optimiser vos frais financiers, votre endettement à court terme ou encore les taux d’intérêts bancaires. Chaque holding adaptera sa stratégie de cash pooling en fonction de ses besoins et de ses objectifs spécifiques.

Ainsi, centraliser la gestion financière d’une holding présente de nombreux avantages. En voici les principaux :

  • Une gestion centralisée des liquidités, donc simplifiée et optimisée ;
  • Des transferts d’argent quotidiens ou hebdomadaires ;
  • Possibilité d’optimiser les intérêts ;
  • Distinguer les flux d’exploitation, le financement et les investissements générés par les filiales pour une meilleure gestion et un placement optimisé de l’excédent de trésorerie ;

 

Les différents types de cash pooling

Le cash pooling notionnel

Le cash pooling notionnel est principalement utilisé pour optimiser les taux d’intérêts débiteurs et créditeurs des filiales. Concrètement, le cash pooling notionnel est une fusion d’échelles d’intérêts, et n’implique pas de transfert physique de fonds. Ainsi, un indice corrélé aux transactions opérées est déterminé pour chaque filiale, qui continue de fonctionner financièrement de manière autonome. Elles peuvent ainsi bénéficier de taux d’intérêts plus avantageux qu’en opérant individuellement.

Le cash pooling par transfert physique de fonds

Contrairement au cash pooling notionnel et comme son nom l’indique, le cash pooling par transfert physique de fonds consiste à mettre en place et optimiser les flux de trésorerie entre les filiales et la maison mère. Il existe pour cela différentes stratégies, qui peuvent également être combinées :

  • Le cash pooling ZBA(Zero Balancing Account) : il consiste à remettre à zéro, chaque jour, les comptes des filiales en transférant les fonds sur le compte principal de la holding. Cela peut se faire soit par l’intermédiaire de la banque, soit via un logiciel de gestion de trésorerie.
  • Le cash pooling TBA (Target Balancing Account) : similaire au ZBA, il consiste également à virer quotidiennement les fonds des filiales sur le compte principale du groupe, mais uniquement quand ces fonds dépassent un certain seuil prédéfini.
  • Le cash pooling FBA (Fork Balancing Account) : il consiste à niveler quotidiennement les comptes des filiales autour d’un seuil prédéfini. Si le solde dépasse le seuil, l’excédent est transféré sur le compte principal du groupe. Inversement, si le solde est inférieur au seuil, un transfert de la différence est effectué depuis le compte principal du groupe.

 

Cash pooling interne ou cash pooling bancaire ?

Lors de la mise en place d’un cash pooling, l’entreprise a la possibilité de le gérer en interne grâce à son système de gestion de trésorerie, ou d’en confier la gestion opérationnelle à sa banque.

Bien sûr, chaque groupe devra choisir sa solution de gestion en fonction de ses besoins. Cependant, notez que pour opter pour un cash pooling interne, il est préférable de déjà disposer d’un système de gestion de trésorerie capable de gérer des flux centralisés, déployé dans les filiales concernées et sur les grands comptes bancaires de l’entreprise.

La mise en place d’un cash pooling au sein de votre holding peut constituer une transformation financière conséquente, selon vos objectifs et la stratégie adoptée. C’est la raison pour laquelle de plus en plus d’entreprises se tournent vers les services d’un manager de transition spécialisé dans les opérations de transformation financière au sein des grandes entreprises.

De la mise en place des outils à l’accompagnement des collaborateurs, le manager de transition facilite et optimise l’instauration d’un cash pooling dans votre entreprise. Pour en savoir plus sur le management de transition et les solutions que nous vous proposons chez OpenTransition, n’hésitez pas à nous contacter.

Restructuration d'entreprise - bouton